Chargement Évènements
Cet évènement est passé

Le rapport Orsenna qui ré-interroge les pratiques en matière de médiathèques fait actuellement la Une des actualités du monde culturel. L’association ADAC-IdF propose d’intégrer cette réflexion nationale en prenant appui sur la visite de la Bibliothèque Louise-Michel.

Cette bibliothèque de la Ville de Paris conçue comme un lieu familier et convivial, a à cœur de mettre la relation au public au centre des organisations de travail, dans un esprit de tiers-lieu. Elle a une image de laboratoire dont la cible est les publics qui n’osent pas venir.

La bibliothèque est sur un bassin de vie de 25 000 habitants. Sur ce bassin, 6500 personnes sont inscrites à la bibliothèque dont 35% ont moins de 12 ans. La bibliothèque est fréquentée à raison de 400 à 600 personnes par jour les mardis, jeudis et vendredis, avec des usages très différents et entre 800 à 1200 personnes les mercredis et samedis.

L’aménagement de l’espace intérieur est conçu pour faire de cette médiathèque un lieu de vie : dégagement de la vue et absence de collection en premier regard, afin qu’il n’y ait pas de barrière symbolique. Toute la problématique au cœur du projet de la bibliothèque Louise-Michel est de faire en sorte qu’une fois qu’on a passé les portes de la médiathèque, on ait envie d’y rester et d’y revenir.

Le principe de base qui anime l’équipe sur place est de limiter les règles et les contraintes et de valoriser plutôt ce que l’on peut faire. L’équipe cherche surtout la souplesse partout afin de limiter l’apparition de tensions. Il n’y a pas de règlement intérieur, ni de contraintes. Les bibliothécaires se voient comme des « facilitateurs », dans une recherche de la co-construction.

La politique documentaire, quant à elle, s’est construite pour une grande partie sur les avis du public.

Afin de faire évoluer nos pratiques professionnelles et nos perceptions, et afin de mieux participer, à l’aune de nos expertises et de cette visite, à cette grande réflexion nationale, la visite de la bibliothèque est ouverte aux directrices et directeurs de médiathèque et aux élus.

Go to Top